PROTEGEONS NOUS CONTRE LA LEISHMANIOSE

Salut les copains,

Aujourd’hui je prends la plume pour vous parler de la « LEISHMANIOSE », une maladie encore peu connue mais qui peut faire des ravages chez le chien si elle n’est pas traitée… Vous le savez les copains, même si je vis dans le Nord, je voyage beaucoup de l’Italie à Lisbonne en passant régulièrement par le Sud de la France et bientôt en Espagne !!! Aussi, je suis un sujet totalement propice à cette maladie. Voilà pourquoi, je tenais à vous parler de la Leishmaniose….

 

Kezako allez vous me dire?

La leishmaniose est une maladie parasitaire grave qui touche principalement le chien dans le bassin méditerranéen. Elle est transmise par le phlébotome, un minuscule insecte proche du moustique qui ressemble à un moucheron. En piquant son hôte, il lui injecte un parasite microscopique , la leishmanie, qui va investir et se multiplier dans les différentes cellules de l’organisme. Le phlébotome devient porteur de leishmanies en se nourrissant sur un chien malade.

Small dog maltese sitting in his transporter or bag and waiting for a trip

Certaines sources indiquent qu’environ 40 000 cas de chiens infectés sont déclarés par an en France.

Chez le chat, la maladie est beaucoup plus rare car le système immunitaire du félin est plus efficace contre le parasite. Seuls quelques rares cas ont été rapportés.

Cette maladie peut-être transmissible de chien à chien, comme par exemple dans le cadre de la reproduction, lors de l’accouplement ou chez la chienne gestante qui peut transmettre le parasite à sa portée…

Mais la leishmaniose est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle est commune au chien et à l’homme. Le chien constitue le principal réservoir de la maladie. La transmission à l’homme se fait lors d’une piqûre d’un insecte infecté après s’être nourri sur un chien contaminé. Heureusement, les cas d’humains sont rares en France et touchent principalement  les personnes DITES SENSIBLES comme les personnes âgées ou immunodéprimées.

Chez le chien comme chez l’homme, l’issue de cette maladie peut s’avérer fatale en l’absence de traitement.

 

 

Quelle région est concerné par cette maladie?

Little girl is stroking her sleeping dog under a beach umbrella

En Europe, la leishmaniose canine concerne principalement le bassin méditérranéen (Sud de la France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce). En France, le pourtour méditérannéen, des pyrénées Orientales jusqu’à la Côte d’Azur et la Corse, en passant par les Cévennes et la Provence. La maladie est présente également au Maroc, en Algérie, et en Tunisie mais également dans d’autres régions du monde comme notamment le Moyen Orient ou en Amérique Centrale et du Sud.

Aujourd’hui, une extension de la maladie vers le Nord est observée depuis quelques années  en direction de la vallée du Rhône par exemple. Le réchauffement climatique et les moyens de transport (train, avion, voiture) permettent la migration des phlébotomes dans les zones industrielles situées au nord de l’Italie, en Suisse et dans le Sud de l’Allemagne.

En effet, il est prouvé que les phlébotomes vivent dans des régions peu ventées et plutôt chaudes où la température minimale avoisine les 18 à 22 degrés Celsius.

 

 

Quelle est la période à risque?

Les repas de sang du phlébotome ont lieu au crépuscule au petit matin sur une période allant de Mars à Octobre.

 

Comment se détecte la leishmaniose?

La Leishmaniose se multiplie dans les différentes cellules de l’organisme telles que la peau, les reins, le foie, le pancréas, les yeux, etc. C’est une maladie d’évolution lente. Tous les chiens ne sont pas égaux devant cette maladie. Certains vont éliminer naturellement le parasite, d’autres vont être porteurs sans développer la Leishmaniose ou l’exprimer à des degrés divers en fonction de ses anticorps.

medicine, pet, animals, health care and people concept – close up of veterinarian doctor with syringe making vaccine injection to dachshund dog at vet clinic

Un chien peut être porteur sans que les maitres ne le sachent car les symptômes peuvent mettre des mois voir des années avant d’apparaitre. Par exemple, un chien peut être porteur des années sans que la maladie ne se déclare et tombent malades lorsqu’ils prennent de l’âge ou à l’occasion d’un stress…

L’incubation peut donc être longue, de plusieurs mois à plusieurs années après la piqûre d’un phlébotome infesté. Dans sa forme classique, les principaux signes cliniques sont :

  • Signes généraux : Abattement, amaigrissement;
  • Augmentations de la taille des ganglions;
  • Signes cutanés : perte de poids, pellicules;
  • Atteinte de la truffe, allongement anormal des griffes.

Le traitement de la Leishmaniose canine permet de ralentir l’évolution de la maladie et d’améliorer l’état de santé du chien malade, mais non de le guérir. Un chien atteint de Leishmaniose doit, toute sa vie, faire l’objet d’un suivi régulier chez le vétérinaire.

 

Comment se prévenir de la Leishmaniose?

 

 

Tous les chiens vivant ou voyageant dans les régions à risques sont concernés. Les mesures préventives sont les suivantes :

  • Vacciner pour réduire le risque de développer la maladie;
  • Prévenir l’infection en traitant en continu le chien avec un insecticide répulsif adapté;
  • Limiter l’exposition aux piqures des phlébotomes en gardant le chien à l’intérieur, dès le crépuscule, pendant le saison à risque et en évitant de la promener dans un environnement à risque;
  • Traiter un chien infécté malade ou infecté cliniquement sain, afin de limiter son rôle de réservoir pour les phlébotomes.

 

Chaque chien étant unique et ayant ses propres soucis de santé, je conseille de consulter son vétérinaire car seul un professionnel sera à même de donner les meilleurs conseils…

 

Un partage de cet article wouafement bien?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *